L’espace snoezelen

Le concept Snoezelen voit le jour dans les années 70. Né aux Pays-Bas par les fondateurs Jan Hulseffe et Ad Verheul, ce terme néerlandais se découpe en deux parties, «snuffelen» et «doëzele » : le premier signifiant «renifler, partir à la découverte, explorer» et l’autre «somnoler, récupérer». Il est utilisé en France depuis environ 30 ans.

C’est un solide dispositif qui permet de relaxer, détendre et stimuler le patient. En effet, ses multiples stimuli permettent d’engager la sphère sensorielle de la personne (tous les sens sont sollicités), tout en l’accompagnement progressivement dans ce mode de prise en soin. Ainsi, le travail thérapeutique s’effectue au derrière de cette stimulation multisensorielle. De par les variations visuelles, sonores, odorantes et physiques, le patient sollicite le plaisir, l’éveil et la détente. Par ailleurs, l’échange verbal et comportemental est engagé, amenant alors un nouveau moyen de communication intervenant-patient.

Enfin, l’espace Snoezelen crée une ambiance inaccoutumée, intégrant des processus fructueux comme:

  • La détente physique et psychique, dans une relation de confiance avec l’accompagnant
  • La découverte et l’acceptation plus approfondie de son corps
  • L’atténuation de certains comportements envahissants (auto-agressivité, stéréotypies, automutilation…)
  • La procuration d’un moyen de diminution des angoisses

Sources :
Centre ressources autismes Nord-Pas de Calais. (2012).
Le concept SNOEZELEN.
Snoezelen France.


Exemple d'un espace snoezelen.
Musique: A Day Without Rain, par Enya.